Notre association promeut toutes les formes de compétences et d'intelligences qu'elles soient individuelles ou collectives. La notion de compétence fait référence ici à la valeur intrinsèque de chacun et s'inscrit dans une démarche d'ouverture, de bienveillance et d'esprit positif qui est l'un des piliers de la charte du réseau.

Lors du vieillissement et après la ménopause, il existe une perte de masse osseuse qui, lorsqu’elle est excessive, peut conduire à une fragilité osseuse exagérée et à un risque élevé de fracture. Pour prévenir la survenue de fractures, il serait intéressant, en plus des mesures de densité qui sont aujourd’hui pratiquées en routine, de quantifier précisément les modifications de la micro-architecture osseuse. Analyse fractale de radiographies osseuses

L’ostéoporose est caractérisée par une fragilité du squelette et se traduit par une modification de la micro-architecture osseuse. On peut observer ces changements directement au microscope. osteoL’analyse 3D de la micro-architecture osseuse présente des difficultés pratiques de mise en place in vivo. Cette contrainte a renforcé le développement des techniques d’analyse de radiographies. En effet, la radiographie présente l’avantage d’être simple à mettre en œuvre et la durée de l’examen est très faible. Proofneeding a real plus leave a reply cancel reply comment name * email * website * first name * e-mail * required field learn more service catalog become a client featured articles writer’s relief on pay for someone to write paper facebook 2017 writer’s relief, inc. Nous avons mis au point plusieurs techniques notamment fractales pour la caractérisation d’images de radiographies osseuses. Lors d’une étude clinique nous avons montré le caractère complémentaire de notre analyse fractale avec la mesure de densité osseuse pratiquée en routine clinique et  mesurée par absorptiométrie biphotonique à rayons X. Biomécanique du tissu osseux

Avec les progrès de l’imagerie haute résolution, il est possible d’accéder à des images 3D du tissu osseux sur des os post-mortem. Pour traiter ce type de données, nous avons développé des techniques 3D permettant d’effectuer des mesures morphologiques utilisées par les cliniciens, telles que l’épaisseur des travées osseuses ou encore l’espace inter-trabéculaire. Le volume est ensuite importé dans un simulateur d’analyse par éléments finis pour mesurer l’élasticité du tissu osseux uniquement par traitement d’images. Cette technique réduit considérablement les temps de calcul et les ressources nécessaires tout en préservant les propriétés topologiques et géométriques de l’objet étudié. À terme, cette technique permettrait peut-être de quantifier plus précisément les modifications de la micro-architecture osseuse, et ainsi prévenir la perte osseuse excessive.

Laisser un commentaire